mardi 10 juin 2008

M22 - The Ting Tings : "We Started Nothing"

Voilà le duo qui a détrôné Madonna du sommet des charts UK.
Rien que pour ça, on les remercie.


Quand on écoute The Ting Tings, on a l'impression que c'est super facile de faire un album qui marche. De la musique pop/rock toute simple avec quelques influences électroniques comme on en retrouve un peu partout actuellement et le tour est joué ! En tout cas, à défaut d'inventer quelque chose, ça suffit pour faire des chansons rythmées et plutôt dansantes qui font un tabac.
Je vous mets au défi de dire "je n'ai jamais entendu ça" à l'écoute de "Great DJ" ou "That's Not My Name", les deux tubes qui ont propulsé le groupe sur le devant de la scène. Tout le monde a déjà pu écouter ne serait-ce qu'un court extrait d'un de ces morceaux, sauf bien sûr si vous habitez actuellement dans une grotte (le loyer y est toujours moins cher qu'en centre-ville).

Il faut bien avouer que, pour le coup, la source du buzz est justifiée. "Great DJ" est hyper-efficace dans le genre "on a une batterie, une guitare, un synthé, une bonne voix (celle de Katie White), tout le nécessaire pour faire danser M. et Mme Tout-le-monde". Ça ne va pas chercher bien loin dans la créativité mais ce n'est pas le but recherché, ça c'est clair. Katie White et Jules De Martino veulent juste s'amuser à faire de la musique énergique et rafraichissante. Le meilleur exemple est certainement leur dernier single en date, "Shut Up And Let Me Go" : un riff de guitare entraînant (mais déjà entendu mille fois), un groove du tonnerre, une rythmique basique mais imparable, pas besoin de plus pour qu'Apple vous remarque et vous emprunte votre morceau pour faire une pub. Mais il ne suffit pas de lancer un buzz, il faut le maintenir après !

Et pour ça, le petit problème, c'est que The Ting Tings ne sait pas faire grand chose d'autre et varie bien peu son style. Oh si, on remarque bien que quelques trucs ne sont pas pareils par-ci par-là. Oh tiens ! Un piano sur "We Walk" ! Et ça alors ! Il y a peu plus de synthés (quand la guitare s'essouffle) sur "Impacilla Carpisung" et "Fruit Machine"...
Mais bon, ils ont l'air d'avoir réfléchi à la question les deux anglais, ils ont bien compris que ce serait dur de tenir dix chansons en faisant comme ça. Du coup, ils rajoutent un morceau pas du tout pareil, "Traffic Lights", qui, malheureusement, est vraiment nul. Faut dire aussi qu'ils ont essayé de se calmer, histoire de faire une petite ballade acidulée avec des violons et tout le tintouin, sauf qu'ils avaient oublié que le calme, ce n'est pas leur truc.

Heureusement pour eux, toute l'intelligence de la production se situe dans le tracklisting de ce We Started Nothing : on commence avec un très bon tube, "Great DJ", et de suite après on en met un autre, "That's Not My Name" pour faire croire que ce sera tout le long à ce niveau. Par la suite, on fait alterner le plutôt bon ("Fruit Machine", "Shut Up And Let Me Go", "We Walk") avec le pas terrible du tout ("Traffic Light", "Keep Your Head"...). Comme ça, ça fait passer quasi-inaperçu les mauvais morceaux qui servent juste à meubler. Et surtout, on termine sur le meilleur morceau de l'album, le titre éponyme "We Started Nothing", avec son riff simpliste répété à l'infini, son refrain matraqué, mais aussi (et surtout) son lent crescendo qui finit sur des cuivres du plus bel effet. La piste la plus travaillée.

Ne nous voilons pas la face, on prend plaisir à écouter cet album, malgré des morceaux vraiment très inégaux. Alors que la tendance est à la multiplication des influences (electro, new wave, house, post-punk, disco, ...), The Ting Tings a le mérite de proposer une musique directe et agréable, à défaut d'être profonde. Il va juste falloir faire attention à ne pas en abuser, sinon gare à l'indigestion.

Verdict : 3/5


"That's Not My Name" [LIVE]

Myspace

1 commentaire:

Jumbo a dit…

Un album qui m'intéresse de plus en plus, les trois singles sont pas mal du tout et je trouve qu'ils forment un duo marrant. La chanteuse est de plus jolie et a une belle voix. Sinon le clip de Shut up and let me go est excellent !