samedi 17 mai 2008

M15 - MGMT : "Oracular Spectacular"

Les drogues, c'est pas bien.
Mais ça peut aider à faire un album hype.


Qu'ont-ils donc fait pour mériter toute cette agitation autour d'eux ? Venir de New-York ? Oui, c'est de nouveau à la mode (regard insistant vers Vampire Weekend).
Porter des fringues vraiment bizarres (mélange hippie/afro/tribal) ? Peut-être bien, en tout cas, les journalistes de mode les encensent.
Non, en fait, la source de cette effervescence, c'est cet album, Oracular Spectacular et les dix morceaux psychédéliques qui le composent. MGMT y revisite tous les clichés de la musique pop des 40 dernières années, mais avec la pseudo-touche perso en plus pour faire le buzz et recevoir le titre précoce d'album de l'année par la critique (Pitchfork, NME, Inrocks...).

Alors oui, forcément, c'est cool, c'est joyeux, c'est euphorique, comme avec "Time To Pretend", le premier single, un morceau que tout le monde connaît sans savoir comment. On passe des synthés fluos ("Kids") aux guitares acoustiques ("Pieces of What", plagiat jusqu'à la moelle du style Animal Collective) en rencontrant des basses funk ("Electric Feel"), le tout sans aucun complexe. La plupart du temps, c'est jouissif, plein de joie délirante, de bons sentiments, les deux gars de MGMT parvenant sans mal à retranscrire en musique ce qu'ils vivent sous l'emprise de substances hallucinatoires. En effet, que ce soit dans les sonorités ou dans les paroles, la drogue est omniprésente : dans les boucles électroniques (hypnotiques), dans le chant (halluciné), dans l'écho (incessant).

Mais il y a des moments où on arrive à saturation. Overdose en quelque sorte. Je pense en particulier au chant de Andrew VanWyngarden. Celui-ci colle assez bien à la musique, il est très proche de celui d'Animal Collective, mais à l'inverse de ce dernier, au bout d'un moment, on en a marre. Quelque soit la chanson, les tonalités de la voix ne varient que très peu alors forcément, ça devient lassant.
Musicalement, c'est un peu le même problème, même si ce n'est pas la variété des sons qui fait défaut. En fait, c'est le traitement subi par l'album qui s'avère lassant. La production est très axée sur les vrombissements électroniques, les échos, les chœurs, enfin bref, tous ce genre de bruits qui résonnent dans la tête toute la journée pour nous donner la migraine le soir. C'est dommage car cela peut parvenir à nous dégoûter d'un morceau pourtant bon ("Kids").

En définitive, on a droit ici à un album joyeux et frais, mais forcément, la fraîcheur ça ne dure pas, et je ne suis pas sûr que le disque de MGMT supporte les écoutes incessantes et ne finisse pas par sentir le réchauffé. Rendez-vous dans 6 mois pour voir combien seront encore en train d'écouter Oracular Spectacular en boucle sans se plaindre de maux de têtes. L'album de l'année pourrait bien ne durer qu'un été.

Verdict : 3/5


"Time To Pretend"

Myspace

4 commentaires:

Benjamin F a dit…

L'album est cool, mais on a décidément pas le droit de s'habiller comme ça ;)

Benjamin
www.playlistsociety.fr

gromain a dit…

foutre une meilleure note à MIA que à MGMT - je comprends la haine des hippies mais quand même :/

Cako a dit…

" je ne suis pas sûr que le disque de MGMT supporte les écoutes incessantes et ne finisse pas par sentir le réchauffé. "

Eh bien, pour être objectif c'est objectif. Pour jouer dans les mots, l'objectif d'une critique je pense, c'est de juger l'album sur ce qu'il est en tant que produit, en tant que produit en soi, et non pas d'anticiper de ce qu'il deviendra. Et, c'est normal qu'on s'épuise de quelconque album après d'"incessantes" écoutes.

Sinon, je trouve que pour un peu plus de précisions et de " justice ", j'apprécie votre blog mais je pense que noter sur 10 ou sur 20 permettrait une échelle plus large. Car voir comme le dit le commentaire plus haut MIA mieux noté que MGMT... bon. C'est très subjectif =)

Bonne continuation!

Rahtur a dit…

Merci de tes conseils Cako mais, à mon avis, l'échelle de notation ne pose aucune problème. On a tout à fait le droit de plus apprécier MIA que MGMT... Et puis tu remarqueras que les deux articles n'ont pas été rédigés par la même personne...