dimanche 30 novembre 2008

M54 - The Cure : "4:13 Dream"

Alala, si Robert Smith et ses potes avaient pu poursuivre sur la voie du dernier album ...
Oh oui, ça aurait été tellement mieux...


En plus, on pouvait y croire au début ! À l'écoute du morceau d'ouverture "Underneath The Stars", ça semblait plausible. Une chanson très étirée (6min17) où se croisent des influences post-rock, des guitares tantôt grasses, tantôt lumineuses, des carillons et une basse somptueuse. Et le chant bien sûr ! Toujours si maniéré, Robert Smith parvient ici à s'élever au dessus de vagues noisy assez réussies sans pourtant devenir ridicule.

Bon, voilà, là on est heureux malgré la non-gaieté de la chanson parce qu'on a ici les Cure qu'on aime, ceux qui ne versent pas dans l'auto-parodie mièvre. Le problème, c'est que cette deuxième version du groupe, bah elle est de retour juste après avec "The Only One" ! Enfin... pas tout de suite ! En fait, ce sera au milieu du morceau (assez joyeux, un bon single bien qu'un peu ringard), quand la musique se calme et que Robert Smith commence à faire de stupides "wooowooohoo" ou "wuuuwuuuhuu" à la fin de chaque phrase... On a peur pour la suite.
Et on a bien raison : si "The Reasons Why" démarre bien avec une guitare et une basse sympatoches, on commence tout de suite à voir que l'album part en sucette quand la voix de Robert Smith arrive, pleine d'intonations forcées sur chaque mot, accompagnée au refrain de chœurs caverneux un brin moches...
On a même le droit de rigoler sur "Freakshow" ! Rythme soutenu, chant sans personnalité et monotone, guitare omniprésente qui tente des solos toutes les 30 secondes, ça sent la tentative (ratée) de faire un morceau pop bateau et accessible qui se transforme en une soupe assez comique. Les 3 chansons suivantes, "Sirensong", "The Real Snow Shite " The Hungry Ghost", sont des copiés-collés de "The Reasons Why", à peine nuancés au niveau de l'ambiance pour dire que ça varie un peu. Nuls donc.

"Switch" est assez intéressante en revanche ! Le rythme s'accélère, le chant renferme un peu de colère et les guitares sont complètement distordues, frénétiques, tandis que de vagues sons de piano se font entendre. Une piste qui sort un peu du lot, ça fait du bien au milieu de tout ce marasme musical. Mais bon, tout de suite après, c'est la rechute... "The Perfect Boy" est quelconque, sans charisme, malgré un Robert Smith qui en fait des tonnes.
"This. Here And Now. With You" est à peine mieux, les claviers y sont plus présents et évitent la lassitude mais ne relèvent pas forcément le niveau du morceau. Ça reste quand même plus supportable. "Sleep When I'm Dead" joue un peu dans la même catégorie que "Switch" mais demeure sans éclat, la production gommant toute aspérité qui pourrait accrocher l'oreille de l'auditeur las.
"The Scream" sonne un peu musique de film angoissante, commence bien, voire très bien, mais se perd en chemin au milieu des cris de Robert Smith et des salves furieuses de guitares qui nous agressent sans aucune cohérence. Du bruit pour rien.
Le titre du morceau de clôture nous donne le sourire ! Oui, "It's Over" ! 4 minutes finales de rock brut et hermétique, trop bêtement violent pour rester percutant. Dommage, l'avantage c'est que "c'est fini" comme ils disent !

Bref, c'est décevant, les Cure rechutent et ne parviennent pas à réitérer la performance de leur album éponyme de 2004. On a parfois l'impression que le groupe se saborde lui-même, gâchant quelques morceaux réussis en les noyant au milieu de bêtises sirupeuses et de pistes pseudo-moderno-bruitistes. Ce 4:13 Dream relève donc plus du cauchemar pour les fans de la vieille époque qui pensaient que leur groupe fétiche avait retrouvé un quelconque renouveau. Triste.

Verdict : 2,25/5


"The Only One" [LIVE]

Myspace

2 commentaires:

startine a dit…

Coucou,

je suis arrivée par le blog d'Anna Galore dont je suis une lectrice assidue, et dans la famille G, je voulais aussi connaître le fiston ;-)

Et je tombe pile sur Cure, un de mes groupes préférés… J'avais écouté le début des morceaux sur I-Tunes et j'étais prête à acheter l'album… Mais heureusement que tu étais là !!

Il semble qu'il ont fignolé uniquement les 30 premières secondes pour attraper les curistes comme moi :-( Je vais juste télécharger 1 ou 2 morceaux.

Merci pour tes (bons) conseils !

Amicalement, Startine

Daashy a dit…

Bonjour Startine!

Merci pour ce commentaire mais cet article est écrit par Rahtur, l'autre cofondateur de LBC!

Le commentaire lui revient donc.. :)