mardi 18 novembre 2008

Live Report 03 - I Love Techno 2008

Ce samedi 15 novembre de l'an de grâce 2008, à Gand (au Flanders Expo pour être plus précis), avait lieu la treizième édition du célèbre festival "I Love Techno". Je m'y suis rendu et je me dois de vous donner mes impressions sur cette nuit qui avait tout pour être parfaite.



Cette année encore, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands et nous proposaient une affiche du feu de dieu : Underworld, Hot Chip, Richie Hawtin, Magda, Dr. Lektroluv, Booka Shade et bien d'autres.

J'arrive à 21h au Flanders Expo de Gand, le temps de rentrer dans l'immense bâtiment... Il était déjà trop tard pour voir les 4 virtuoses de Birdy Nam Nam. Tant pis, je vais me placer idéalement pour Hot Chip ! Un live d'une heure d'une qualité remarquable. "Grandiose", tel est le mot qui conviendrait à merveille pour qualifier leur performance. Bien évidemment, tous les gros titres du groupe anglais y sont passés: "Ready For the Floor", "Over and Over" et "Boy From School".



Après cet excellent live, place aux allemands de Digitalism ! J'attendais beaucoup d'eux étant donné leur fort bon premier album (Idealism pour ceux qui l'ignoraient encore). Je dois cependant avouer que ce fut décevant. Autant ils m'avaient impressionnés au Pukkelpop en 2007, autant je les ai trouvés... insipides. Alors certes, ce n'était pas infect, il y eut de bons passages mais nous étions en droit d'attendre beaucoup plus de la part du duo allemand !

Voici maintenant le moment le plus attendu de la soirée (pour moi du moins): Underworld (en live de surcroît !). Il est minuit et demi, ils entrent en scène. Pas de round d'observation, le début du set est très très techno ("t'as vu on dirait, Dave Clarke" hurle un immonde personnage derrière moi) ... C'est très bien fait, certes mais, comment dire, on se demande où ils veulent en venir. Heureusement, la réponse arrive vite et de la plus belle des manières: tel un don du ciel, les britanniques nous lancent "Beautiful Burnout". Monstrueusement beau, scandaleusement bien ... la machine Underworld est lancée et ne s'arrêtera qu'une heure trente plus tard (à 02h00 pour ceux que ça intéresse). Les anglais nous ont proposés une panoplie de titres plus grandioses les uns que les autres : "Rez", "Cowgirl", "Beautiful Burnout", "Two Months Off", "Crocodile". Pour terminer ce live, sans aucun doute le meilleur de ma vie, nous avons eu droit au classique des classiques: "Born Slippy Nuxx" ! Un pure régal du début à la fin, encore maintenant, j'en ai des frissons tant c'était impressionnant !

Après ce pure moment d'anthologie, place à Richie Hawtin qui, pour l'occasion était venu avec quelques amis de son label M_nus, à savoir Magda, Heartthrob, Gaiser, Troy Pierce et Marc Houle (en gros que du lourd). C'est donc parti pour ... 4 heures de minimale (à vrai dire, je n'en ferai que deux et demie car l'envie de revoir ce bon vieux Dr Lektroluv était trop grande). Nos amis de M_nus étaient bien décidés à marquer de leur empreinte cette treizième édition et on peut dire qu'ils n'y ont pas été avec le dos de la cuillère (si vous me permettez l'expression). Un live que je ne risque pas d'oublier tant il était, qualitativement parlant, au dessus du lot (et pourtant inférieur à Underworld, c'est vous dire). Et dire que certains ont préféré voir Justice en osant les qualifier de surdoués, de génies et voire même de dieux... il n'y a donc vraiment plus de jeunesse !

Pour finir cette soirée/nuit, que demander de plus que Dr Lektroluv ? Pas grand chose, si ce n'est un peu moins de bruit inutile ! En effet, à croire que Stefaan Vandenberghe, de son vrai nom, commence à se faire vieux et ne s'entend plus... Du coup, il se sent obligé de faire du bruit avec son joli téléphone blanc (qu'il a sûrement acheté à une batte à boudin de Flandre orientale). Alors oui le public était fan, alors oui il a mis une certaine ambiance mais non, désolé, Mr Lektroluv mais vous redescendez bien bas dans mon estime. À croire que vous avez passé les deux derniers mois enfermé dans une cave avec, pour seule compagnie, Crookers, Boys Noize et Dave Clarke!


1 commentaire:

Benjamin F a dit…

Je devais y aller, et puis finalement on a eu la flemme. Trop de contraintes d'organisation. Mais ça avait l'air mortel :)