jeudi 4 septembre 2008

M43 - Friendly Fires : "Friendly Fires"

Pfiou quelle rentrée mes amis ! On sort à peine de l'immense album de Bloc Party que Friendly Fires vient en rajouter une couche !


Fin 2007, le groupe avait sorti leur single "Paris" qui m'avait bien plu mais depuis silence radio, plus aucun single, rien. Et puis les voilà qui ressurgissent d'un coup avec ce premier album. Si l'attente fut longue, c'est bien parce que le groupe a pris le temps de soigner son album et ça s'entend dès la première écoute !

D'ailleurs ce disque commence très fort avec un trio d'ouverture "Jump In The Pool", "In The Hospital" et le sus-cité "Paris", trois tubes en puissance qui illustrent parfaitement l'identité musical de Friendly Fires, un petit mélange d'influences pop/rock, disco et funk. L'écoute de ces morceaux est assez euphorisante : on a envie de danser bien sûr mais également de chanter, de taper dans les mains et de crier, du coup on est essoufflé, d'autant plus que le rythme est particulièrement soutenu.

Par contre, après ce bon début, le soufflet retombe un peu avec un quatrième morceau, "White Diamonds", qui sonne très Klaxons mais sans la pêche communicative et en plus barbant et plus monotone. Finalement c'est pas plus mal : ce morceau ne donne pas envie de bouger, ça permet de se reposer ! Heureusement, tout de suite après, ça repart bien avec "Strobe" et "On Board", deux morceaux qu'on avait déjà entendu sur leur EP Cross The Line. "Strobe" est toujours aussi bon avec son refrain planant à souhait et ses synthés oniriques et "On Board" a toujours les mêmes qualités et les mêmes défauts : un rythme entraînant, un refrain sympa mais répété sans arrêt, ça finit par donner mal à la tête. Du coup, quand on voit "On Board" sur la playlist, on zappe parce que le souvenir de la migraine est bien plus fort que celui du petit tappement de pied discret qu'on avait à l'écoute du morceau.

Sur les quatre derniers morceaux de l'album, deux sont excellents et deux sont assez plats. Occupons-nous d'abord de ces derniers : "Skeleton Boy" donne vraiment l'impression d'avoir déjà été entendu une bonne centaine de fois tandis que "Photobooth", un des premiers singles du groupe, est toujours aussi agaçant. Bref, passons. Le groove de "Lovesick" rappelle !!! par moment tandis que la montée en puissance finale est particulièrement jouissive. Une petite pépite assez surprenante car finalement assez minimaliste au niveau de l'instrumentation. La piste finale "Ex Lover" est quant à elle assez géniale avec un chant répétitif qui cache une montée en puissance en arrière-plan des guitares, des synthés et de la batterie. Pas forcément une chanson pour danser mais une belle manière de clôturer un album inégal, ça permet de laisser une bonne impression sur la fin.

Un des bons points de cet album est qu'il respire le travail fignolé avec soin. Même quand les morceaux s'avèrent plus faibles, ils conservent une véritable "patte" Friendly Fires qui leur permet de s'insérer sans problème dans la playlist. Au final, ce disque est agréable, voire très agréable par moments, mais ce n'est pas la bombe espérée, la faute à quelques chansons faiblardes. Pas mal, mais peut mieux faire !

Verdict : 3,5/5



"Jump In The Pool"

Myspace

1 commentaire:

bouteillealamer a dit…

Un peu du même avis concernant cette sortie, il y a du bon! D'ailleurs je cherche désespérément sur la toile les paroles de "In The Hospital" alors qui sait.. ma bouteille à la mer aura peut-être de l'écho chez vous :D